• Le 28 juin 2019
  • Dossier UN Business News #1 - spécial micro-algues - Page 5/8

La spiruline, justement, est à l’origine d’une aventure entrepreneuriale née il y a dix ans dans les murs du CRTT à proximité directe du GEPEA. La start-up AlgoSource Technologies a été créée pour valoriser notamment cette microalgue sous forme de complément alimentaire aux vertus antioxydantes reconnues.

Aujourd’hui devenue PME, AlgoSource continue à collaborer avec l’écosystème universitaire et d’innovation régional (avec le GEPEA et Biofortis notamment). La PME vient d’annoncer début 2019 une levée de fonds de 1,1 million d’euros auprès de trois fonds d’investissement régionaux (Litto Invest, Pays de la Loire Participations et Pays de la Loire Développement). Ce montant s’ajoute au million déjà levé courant 2018 auprès d’autres investisseurs privés. Objectif d’Olivier Lépine, son directeur général et de ses équipes : financer un programme d’investissement de 4 millions d’euros sur cinq ans permettant "d’accroître les capacités de production de la société et accompagner la croissance des ventes d'ingrédients santé issus des microalgues, notamment à destination des industriels".
 
GEPEA

Sa marque-phare, Spirulysat, est déjà diffusée dans quelque 500 points de vente en France. AlgoSource qui dispose de trois sites à Saint-Nazaire, jouxtant les locaux du GEPEA, et à Guérande et Assérac, emploie actuellement vingt salariés pour un chiffre d’affaires de 1,8 million d’euros en 2018. Avec l’ambition de porter celui-ci à 10 millions d’euros dans cinq ans.