https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/herbiers_1619077332246-jpg
  • Le 22 avril 2021
    false false

Des chercheurs du laboratoire Mer Molécules Santé (MMS) ont cartographié le littoral de la baie de Bourgneuf (Loire-Atlantique) à l’aide du satellite européen Sentinel 2 pour étudier les herbiers d’une plante marine d’intérêt écologique : la zostère Zostera noltei . Ces cartographies, menées depuis trois ans dans le cadre d’un vaste programme de recherche européen, confirment l’importance de cette plante dans la protection des zones côtières.

Herbiers Habitat protégé mais discret, les herbiers de zostères abritent une biodiversité remarquable qui permet de stabiliser les sédiments grâce à un réseau de racines, participe à la protection contre l’érosion côtière, et sert de zone de reproduction et de nurserie pour de nombreux poissons et crustacés. Grace au satellite européen Sentinel 2, les chercheurs du laboratoire Mer Molécules Santé (MMS) ont pu cartographier ce milieu si particulier et mesurer la superficie de ces véritables "prairies marines".

Ces cartographies ont été transmises aux structures en charge de la gestion de sites Natura 2000, et au service Cultures Marines des Affaires Maritimes, chargé d’intégrer les habitats naturels nécessitant des mesures de protection dans le futur schéma de gestion des zones côtières (ce document régit l’emplacement et l’exploitation des concessions conchylicoles, principalement les cultures d’huîtres et de moules).
 

Un bon état écologique de la baie de Bourgneuf

A l’aide d’une série temporelle d’images satellitales, qui couvrent quatre décennies, les chercheurs ont également pu montrer que la surface et la densité des herbiers de zostère dans cette zone avaient connu une croissance continue de 1985 à nos jours, associée à un bon à très bon état écologique ces dernières années. Même si le rôle de la pêche à pied et les interactions avec les populations hivernantes d’oiseaux migrateurs restent à élucider, ces données représentent une bonne nouvelle pour la baie de Bourgneuf, les zostères faisant partie des habitats retenus par la Directive européenne Cadre sur l’Eau (DCE) pour évaluer la qualité des eaux côtières.
 

Un programme européen d’observation des environnements côtiers

Ces résultats s’intègrent dans un vaste projet de recherche : le projet CoastObs, financé par l'Union européenne (Horizon 2020), et dont l’ambition est d’utiliser la télédétection par satellite pour surveiller les environnements des eaux côtières. En développant des outils sur mesure pour les utilisateurs des zones côtières, le programme a pour objectif de développer une plateforme d’intérêt pour la surveillance des herbiers marins et des macroalgues, du phytoplancton, et de la production primaire.

Hormis les cartographies réalisées par le laboratoire MMS, le programme CoastObs aura permis d’autres résultats remarquables : en Italie par exemple, des chercheurs ont montré, grâce aux images satellites Sentinel 2, l’impact des mesures de confinement sur la clarté de l’eau de la lagune de Venise. La technologie d’imagerie satellitale aura également été utile pour les mytiliculteurs en Galice et aux Pays-Bas, mais également pour des organisations en charge de la réglementation environnementale en Italie et en France, ou des autorités portuaires dans la majorité des pays partenaires.
 
Satellite
Distribution spatiale de l’herbier de Zostera noltei en baie de Bourgneuf à proximité des concessions ostréicoles obtenue avec le satellite Sentinel 2