• Le 27 mai 2019

Potagers partagés, production de légumes et de fruits sur les toits des immeubles ou dans les espaces publics… De nombreuses pratiques émergent pour répondre à l’extension des zones urbaines et à la menace que ce phénomène représente sur les surfaces cultivées et l’alimentation à l’échelle mondiale. A partir de septembre 2019, l’Université de Nantes proposera un nouveau parcours de licence professionnelle spécialisée dans l’agriculture urbaine et périurbaine. Uniquement ouverte à l'alternance, elle accueillera jusqu’à 15 apprentis.

Une formation inédite en France

"Il n’existe aucune formation spécialisée dans l’agriculture urbaine et périurbaine de niveau bac+3 en France. Cette nouvelle formation répond aux besoins des acteurs de l’aménagement du territoire, tant au niveau local que national. Elle s’adresse autant à des étudiants de bac +2 qu’à des professionnels déjà en poste souhaitant valider leur expérience par l’obtention d’un diplôme", explique Christine Margetic, la responsable de cette formation.


Une organisation de l’alternance formation / entreprise pour faciliter la reprise d’études

Pour faciliter l’accès en reprise d’études pour les professionnels, la formation est structurée avec une alternance d’un mois en entreprise et un mois en formation. Pendant le mois de formation, les cours se dérouleront sur 3 journées consécutives par semaine, permettant aux salariés d’être présents les 2 autres journées dans la structure qui les emploie.
Les cours se dérouleront en grande partie sur le campus du Tertre à Nantes (IGARUN) et pour les enseignements spécialisés (TP) au lycée agricole Nantes Terre atlantique (site du Grand Bottereau à Nantes). Pour compléter les enseignements, des études de terrain et visites d’entreprises seront organisées.


De multiples débouchés, dans toute la France

Après une année d’alternance, les diplômés pourront :
  • exercer comme chargés de mission, chefs de projet ou techniciens spécialisés auprès de collectivités territoriales, d’associations, de coopératives agricoles,
  • occuper des postes de conseillers ou chargés d’études en bureaux d’études, en cabinets d’architectes et d’urbanistes.
  • devenir formateur ou expérimentateur

Un vaste choix de métiers s’offre aux futurs diplômés de cette licence professionnelle pour répondre aux enjeux de société que représente l’agriculture urbaine et périurbaine.

Dominique Averty, Vice-président Formation et Vie Universitaire de l’Université de Nantes.