Les chercheurs de l’Université de Nantes lancent un appel au niveau national afin de récolter le plus de données possibles sur les effets psychologiques de la crise sanitaire en cours. Le laboratoire de psychologie des Pays de la Loire (LPPL) à l’origine de cette initiative a mis en ligne vendredi 20 mars, un questionnaire sur le vécu des individus dans cette période inédite. En moins d’une semaine près de 600 réponses ont déjà pu être enregistrées. Cette enquête propose différents niveaux de participation et s’adresse à l’ensemble de la population française . Elle vise à mesurer non seulement l’évolution du vécu psycho-social à travers le temps mais aussi à évaluer l’impact d’après-crise.

 Etude de psychologie covid-19


Comment vivez-vous cette période émotionnellement, socialement ?  Aujourd’hui, demain. Au fil des jours qui passent.  Comment  appréhendez-vous la distanciation sociale ? L’acceptation des mesures ? Quid de votre perception du risque, de votre niveau d’anxiété, des symptômes physiques ou psychologiques que vous ressentez liée au confinement…Ce sont autant de questions essentielles que posent aujourd’hui les chercheurs  en psychologie pour analyser et mieux comprendre nos réactions face aux modifications drastiques de notre comportement,  imposées par  cette crise sanitaire liée au virus COVID-19.

« L’étude a été lancée très rapidement. Nous en avions discuté entre collègues avant même le confinement. Cela nous est apparu essentiel, de voir à notre niveau, comment nous pouvions contribuer à aider. Ce qui nous anime est triple, (a) comprendre l’évolution du vécu émotionnel, affectif, comportemental  induit par la crise sanitaire, (b )les effets du confinement et (c) leurs conséquences psychosociales » explique Ghozlane Fleury-Bahi, Professeure en Psychologie sociale et environnementale à l’université de Nantes et directrice du Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire.

« Avec cette étude, nous souhaitons également avoir une approche longitudinale, c’est à dire proposer une analyse au fil du temps, pendant les 12 prochaines semaines » précisent Anne Congard et Abdel Boudoukha, également à l’initiative de l’étude et professeurs en psychologie clinique et de la santé.

Les objectifs derrière cette enquête à grande échelle sont multiples. « Tout en restant bien évidement prudent et humble sur les résultats, précise Ghozlane Fleury-Bahi, elle pourra servir à établir des préconisations  pour éclairer les décideurs publics  dans l’optimisation de leurs choix de politiques , aider la prise en charge et l’accompagnement des publics fragilisés,  vulgariser ces phénomènes et diffuser cette connaissance pour qu’elle soit partagée, et permettre d’accélérer la gestion de la sortie de crise ».

  • A qui s’adresse l’étude ? Elle est ouverte à tous, la condition requise étant d’être majeur·e (18 ans ou plus) et de vivre en France
  • Comment se déroule-t-elle ? Le questionnaire est à administrer en ligne et les réponses données à cette enquête sont anonymes et strictement confidentielles.
  • 3 niveaux d’implication possibles de participation à cette recherche
    1 : Remplir le questionnaire en ligne d’une durée de 15 minutes.
    2 : Remplir ce questionnaire et accepter d’être recontacté·e pour le remplir à nouveau dans 12 semaines.
    3 : Remplir ce questionnaire(aujourd’hui et dans 12 semaines) et accepter d’être recontacté·e chaque semaine pour répondre à des questions sur l’évolution de votre ressenti (durée de 5 minutes environ).


Pour plus d'informations sur cette étude voici les différents chercheurs ayant contribué à sa mise en place :


Pour aller plus loin :
A noter par ailleurs, que d’autres projets de recherche de ce type sont actuellement en cours à l’échelle internationale. En parallèle de l’initiative nantaise, une équipe de quatorze chercheurs de Harvard, Princeton, le MIT, Oxford ou encore Cambridge regroupant des scientifiques issus des sciences sociales, des études comportementales, d’économie ou des politiques publiques, a développé vendredi dernier un court questionnaire sur un site dédié. Ce dernier accessible en 36 langues, a pour but d’étudier les comportements des individus face aux mesures de confinement généralisées dans le monde et identifier les évolutions des comportements des citoyens européens et américains, face aux  différentes politiques publiques mises en place.  https://covid19-survey.org/