• Le 22 mars 2018

Des chercheurs nantais du laboratoire Chimie et Interdisciplinarité : Synthèse, Analyse, Modélisation (CEISAM - CNRS / Université de Nantes) et du laboratoire de Physique Subatomique et des Technologies Associées (SUBATECH - CNRS / IMT Atlantique / Université de Nantes) ont découvert une nouvelle propriété de l’astate, élément chimique rare et radioactif. Leur travail a récemment été publié dans la revue Nature Chemistry.

Chimie : une propriété unique découverte pour un élément insaisissable Les chercheurs nantais ont mis en évidence la capacité de l’astate à former des interactions par liaison "halogène", une interaction attractive très directionnelle propre aux éléments halogènes qui s’établit entre une région déficiente en électrons et un site riche en électrons présents dans les composés azotés, oxygénés ou soufrés.

Des calculs ont permis de caractériser ces interactions révélées par les expérimentateurs, qui ne peuvent être expliquées que par la formation d’une liaison halogène avec l’astate. Il s’agit d’une première mondiale qui permet de conclure que l’astate est bien l’élément susceptible d’engendrer les liaisons halogènes les plus fortes. Cette interaction peut s’avérer intéressante pour l’utilisation de l’astate en médecine nucléaire.

Les études expérimentales ont été réalisées au laboratoire de Physique Subatomique et des Technologies Associées (CNRS/IMT Atlantique/Université de Nantes) et les études de modélisation au laboratoire Chimie et Interdisciplinarité, Synthèse, Analyse, Modélisation (CNRS/Université de Nantes). Ces travaux ont été soutenus dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (Labex IRON et Equipex ArronaxPlus).