• Le 06 décembre 2018

Jeudi 6 décembre, des manifestants ont procédé au blocage du campus du Tertre, dénonçant notamment la hausse des frais d’inscription des étudiants étrangers, hors Union Européenne.

L’Université de Nantes tient à rappeler que son équipe de direction avait déjà pris une position défavorable à cette annonce dès le 28 novembre, suivie en cela par plusieurs directions d’UFR. Par ailleurs, les directrices et directeurs d'UFR du campus du Tertre se sont montrés particulièrement ouverts à la discussion avec les étudiants mobilisés ces dernières semaines et ont accepté que deux salles en Censive soient librement utilisées en journée comme lieu d'échanges. Cela rend d’autant plus incompréhensibles les actions de blocage entreprises ce matin ayant pour cible notre université.

Les étudiants et les personnels du campus du Tertre ont connu une année 2017/2018 extrêmement difficile et la cohésion de notre communauté universitaire a été mise à mal. Nous n’envisageons pas qu’il puisse en être de même dans les semaines à venir et nous appelons à la sérénité afin que chacun puisse travailler dans des conditions normales.

Au regard de l’actualité sociale à l’échelle nationale, l’université ne souhaite pas que le campus du Tertre soit un lieu de tensions et qu’un climat de violence s’installe, dégradant les conditions de travail de nos personnels et de nos étudiants.

C’est la raison pour laquelle l’équipe de direction et l’ensemble des directrices et directeurs d'UFR du site, à l’unanimité, ont pris la décision de fermer administrativement le campus du Tertre jusqu’à lundi prochain 10 décembre, 14h.

Le mouvement social de l’an dernier a laissé des fractures profondes et il est fondamental que nous préservions les conditions d’un dialogue libre et constructif au sein de notre communauté. A partir de lundi après-midi, des lieux et des temps de débats seront aménagés. Chaque doyen en expliquera les modalités aux étudiants et personnels de sa composante.

Plus que jamais, il est essentiel que notre université et nos campus restent des lieux ouverts à la circulation des savoirs et des idées.   


L’équipe de direction de l’Université de Nantes