• Le 10 janvier 2020

Deux ans ont passé depuis la toute première construction d’un habitat social Yhnova par un robot-imprimante 3D. Piloté par les équipes de recherche de l’Université de Nantes (LS2N, GeM), ce projet "XXL" unique en France a fait collaborer pendant plusieurs mois scientifiques, industriels, acteurs publics et socio-économiques. Depuis, le procédé, les matériaux et les moyens ont été améliorés et, avec l’aide de la SATT Ouest Valorisation, la startup BATIPRINT3D™ a été lancée hier, lors d’une soirée à la Halle 6 devant une centaine d’acteurs du monde économique. Objectifs : réaliser de nouveaux logements écologiques et proposer de nouvelles solutions pour la robotisation du BTP afin de devenir les leaders européens de la modernisation du BTP.

Créée par trois enseignants-chercheurs de l’Université de Nantes, Benoit Furet, Philippe Poulain et Sébastien Garnier, cette startup est l’exemple même de l’interdisciplinarité développé au sein de l’établissement, qui fait toujours partie du top 100 des universités européennes innovantes (en 66e position). Le projet avait d’ailleurs reçu le Trophée C.U.R.I.E qui récompense chaque année les innovations et transferts de technologie exemplaires en 2018.

La construction 4.0, tel est l’objectif de cette nouvelle entreprise qui ambitionne de proposer des solutions de conception, réalisation et rénovation d'habitats grâce, notamment, à l'impression 3D et la robotique. Plusieurs projets nationaux et européens alimentent déjà la startup Batiprint3D™ pour les années à venir, parmi eux, la création d’une maison à deux étages, la création d’un écoquartier ou encore celle d’un lot de 9 logements.

Signature et lancement officiel de la start-up - Batiprint-3D

Olivier Laboux, Président de l’Université de Nantes : « Ce projet emblématique et exemplaire, est la preuve que l’Université est le service public de toutes les recherches, et montre qu’elle a une capacité d’innover forte.  L’illustration de la recherche appliqué qui a du sens. L’Université encourage et accompagne les créateurs d’entreprises qu’ils soient étudiants, enseignants chercheurs, grâce à son écosystème performant Capacités SAS, l’incubateur d’Atlanpole et la SATT Ouest Valorisation qui a joué ici un rôle majeur. »

Vincent Lamande, Président de la SATT Ouest Valorisation « Avec Batiprint3D™, nous avons accompagné un projet deeptech XXL à tout point de vue : en nombre de brevets, en accumulation de savoir-faire, en investissant massivement dans un programme de maturation très ambitieux, porté par un consortium réunissant tous les acteurs, marquée par une expérimentation sur le territoire pendant la Nantes Digital Week, délivrant un prototype à échelle 1, bénéficiant d’une visibilité et d’une notoriété mondiales pour la marque créée. Tout ceci est exceptionnel et n’aurait pu se faire évidemment sans une équipe de recherche exceptionnelle elle aussi !  Par son entrée au capital de la start-up aujourd’hui, la SATT poursuit son accompagnement sur le long terme.»

Hedy Zouaoui, CEO de la start-up Batiprint3D, multi-entrepreneur dans le BTP depuis 25 ans et accélérateur d’innovation : « C’est une très belle aventure qui démarre et nous avons l’ambition de devenir le leader européen de la modernisation du BTP , pour construire mieux, en sécurité, plus vite, moins cher et durable. L’isolation de façade imprimé au moyen de matériaux  recyclés est un axe fort de notre stratégie de développement. Nous allons recruter une dizaine de personnes dans les 3 prochaines années. »