https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/capture_1632747531035-JPG
  • Lundi 4 octobre 2021 / 14h30-18h

Dans le cadre de la fête de la Science (du 1er au 11 octobre) , l’Institut Universitaire Mer et Littoral (IUML) organise, sous la direction scientifique d’Odile Delfour-Samama, Maître de conférences HDR au Centre de droit maritime et océanique (CDMO), une série de conférences sur l’éolien et les nouvelles découvertes. Une invitation à découvrir le navire à voile dans une perspective volontairement pluridisciplinaire réunissant économistes, historiens, biologistes ou chefs d’entreprise et à partager leur expertise sur le sujet. Des rencontres qui s’adressent au grand public, le lundi 4 octobre, de 14h30 à 17h30 à la Maison des hommes et des techniques à Nantes.

Faire connaître les évolutions technologiques, montrer que ces ruptures technologiques s’inscrivent dans une perspective historique et que l’émotion de la découverte peut concerner de nombreux domaines, y compris la découverte de nouvelles formes de vie. A partir du navire à voile, montrer que la transition écologique ne peut se penser indépendamment du contexte économique et juridique. Telle est l’ambition portée par ses rencontres animées par l’université de Nantes, l’IUML et ses nombreux partenaires dans le cadre de la Fête de la Science.


Affiche pogramme cargo a voile
Le vent énergie propre et inépuisable

Instrument des grandes expéditions maritimes aux 15ème et 16ème siècles, la caravelle représente la première découverte capitale en technologie maritime européenne. Si par la suite, la propulsion à voile n’a jamais complétement disparu, elle est restée cantonnée à des usages récréatifs et sportifs. De nos jours, l’essor du transport maritime n’est pas sans conséquence sur l’environnement mais également sur le climat, situation d’autant plus préoccupante que les océans, en absorbant une partie du CO2 contenu dans l’atmosphère, contribuent à réguler le climat à l’échelle mondiale. L’Organisation maritime internationale (OMI) s’est donc fixé comme objectif de diminuer de moitié les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport à 2008. Or, cet objectif ne pourra pas être atteint sans des changements profonds des modes de propulsion.
Face à l’urgence et au risque de dérèglements climatiques, le vent énergie propre et inépuisable, se retrouve au cœur d’innovations technologiques et se voit progressivement réhabilité au sein du commerce maritime.




Le navire du futur

De nombreuses innovations ont ainsi émergé, notamment dans le domaine de la course au large. Toutes ces technologies permettent au voilier d’être progressivement réhabilité au sein du commerce maritime. Des cerfs-volants (kites) ont déjà investi certains pétroliers, pour des économies de fioul ; d’autres projets encore plus ambitieux voient le jour, comme des voiliers-cargos qui devraient profiter aux secteurs des navires rouliers et porte-conteneurs. La voile ouvre ainsi de nouvelles perspectives tant écologiques qu’économiques : en plus de diminuer nos rejets atmosphériques, elle permet l’émergence d’un nouveau secteur industriel naval.

En ce sens, l’émotion de la découverte reste intacte même si elle change de nature : il ne s’agit plus de découvrir de nouveaux territoires mais au contraire, après avoir pris conscience des limites de notre planète d’imaginer, en s’appuyant sur l’énergie éolienne, le navire du futur.

Pour illustrer ce propos, différentes interventions sont prévues afin de croiser plusieurs disciplines de recherche et le monde de l'entreprise.


Au programme :
14h30- 15h
David PLOUVIEZ, Maître de Conférences en histoire moderne, CRHIA, Université de Nantes :  "Une révolution nautique au début de l'époque moderne en Europe ? La circulation des savoirs et savoir-faire de la construction navale aux XVe et XVIe siècles ».

15h- 15h30
Rodica LOISEL, Maître de Conférences en économie, LEMNA, Université de Nantes,
Matthis LE BIDEAU, Master 2 Économie de l’environnement, IAE, Université de Nantes :
« Le modèle économique du navire à voile : les perspectives du développement de masse des voiliers-cargos ».

15h30-15h45
Nils JOYEUX, dirigeant de l’entreprise Zéphyr et Borée, officier de la marine marchande, diplômé de l’ENSM : « Faire naviguer les porte-conteneurs à la voile ».

Pause

16h-16h30
Françoise LEROI, Directrice de recherche, Laboratoire Écosystèmes Microbiens et Molécules Marines pour les Biotechnologies, IFREMER : « Les bactéries marines qui nous veulent du bien ».

16h30-17h
Awa SAM LEFEBVRE, Chercheure chargée d’enseignement en sécurité et sûreté maritimes, ENSM : « Comment la réglementation prend-t-elle en charge les innovations technologiques ? l’exemple du voilier-cargo ».

En plus de ces  conférences, Ifremer met à notre disposition une Boucle vidéo et un casque de réalité virtuelle pour, entre autres,  plonger sur une cheminée hydrothermale à 1700 m de profondeur ou découvrir la crevette des abysses…
 
  • LEMNA : Laboratoire d'Economie et de Management de Nantes Atlantique
  • IAE : Économie & Management
  • ENSM :Ecole Nationale Supérieure Maritime
  • IFREMER : Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer
  • CRHIA : Centre de Recherches en Histoire internationale et atlantique
  • CDMO : Centre de droit maritime et océanique
  • ZEPHYR & BOREE :  Solutions de transport bas-carbone.


RDV à la Maison des hommes et des techniques à Nantes
Bâtiment Ateliers et Chantiers de Nantes, 2bis bd Léon Bureau 44200 NANTES

Tram 1 – Arrêt Chantiers Navals
Busway C5 – Arrêt Prairie-au-Duc
Stations Bicloo :
41 – Chantiers Navals
43 – Machines de l’Ile