https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/erc_1609842916188-jpg
  • Le 05 janvier 2021
    false false

Assia Mahboubi, chercheuse au Laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N - Université de Nantes - CNRS - Inria - Centrale Nantes - IMT Atlantique), a obtenu une bourse ERC (European Research Council) Consolidator 2020 pour développer ses travaux de recherche dans le domaine des mathématiques.

Assia Mahboubi Spécialiste dans la théorie des types, un formalisme de fondations des mathématique, Assia Mahboubi fait partie de l'équipe-projet Galinette, équipe conjointe à l'INRIA et au Laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N). Arrivé il y a 2 ans en provenance de Paris Saclay, elle coordonne aujourd'hui le projet FRESCO (Fast and Reliable Symbolic Computation for computer-aided mathematics) pour lequel elle a obtenu cette bourse ERC "Consolidator" 2020. Le projet scientifique explore une nouvelle branche des mathématiques constructives dont l’objectif est d’améliorer la fiabilité des résultats produits par les implémentations d’algorithmes de calcul formel. "Nous voulons mettre au service des mathématiques calculatoires les récentes avancées spectaculaires des méthodes formelles, et en particulier la maturité acquise par les assistants de preuve".


37% des bourses attribuées à des femmes chercheuses en 2020

En 2020, le Conseil européen de la recherche (ERC) a financé 327 chercheurs et chercheuses en Europe à travers ses "ERC Consolidator grants", pour un montant total de 655 millions d’€ tirés du programme cadre H2020. Ces bourses, qui soutiennent le meilleur de la recherche exploratoire dans trois grands domaines - sciences humaines et sociales, physique et ingénierie et sciences de la vie - récompensent des porteurs de projets en Europe ayant obtenu leurs doctorats 7 à 12 ans auparavant. Les bourses "consolidators" (jusqu’à 2,75 millions d’€) se situent entre les bourses "starting" (jusqu’à 2 millions d’€) - 2 à 7 ans après le doctorat - et "advanced" (jusqu’à 3,5 millions d’€) qui visent les chercheurs confirmés. Elles sont attribuées une fois par an pour une durée de 5 ans à des scientifiques issus de tous les pays du monde, mais devant accomplir leurs travaux de recherche dans un pays européen ou associé. Cette année, 37 % des bourses ont été accordées à des femmes chercheuses, la proportion la plus élevée depuis le début du programme Consolidator.