https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/europa-moon_1623660317302-jpg
  • Le 14 juin 2021
    false false

Une nouvelle étude, à laquelle a participé le Laboratoire de planétologie et géodynamique de Nantes (LPG / Université Nantes - CNRS - Université Angers), montre comment Europe pourrait avoir suffisamment de chaleur interne pour faire fondre partiellement son manteau rocheux, un processus qui pourrait nourrir des volcans sur le plancher océanique. Une modélisation 3D apporte pour la première fois des contraintes détaillées de l’effet du chauffage interne sur l’évolution de son intérieur rocheux.

Europe Le processus à l’origine de cette activité volcanique est lié aux forces de marée générées par Jupiter sur sa lune. Alors qu’Europe tourne autour de la géante gazeuse, l’intérieur de la lune glacée se déforme périodiquement. A chaque cycle de marée, une petite partie de l’énergie mis en jeu par ces mouvements internes est convertie sous forme de chaleur (par exemple, comme un trombone s’échauffe quand on le plie de manière répétée). Ce phénomène s’appelle "chauffage de marée". Plus le manteau se déforme, plus la chaleur est produite, ce qui, au bout d’un certain temps, entraine une fusion des roches.
 

Un environnement habitable ?

L’existence de volcans sous-marins augmente considérablement le potentiel exobiologique de l’océan d’Europe car ils fournissent localement une source d’énergie pouvant alimenter des systèmes hydrothermaux, tels que ceux qui nourrissent la vie au fond des océans de la Terre. Sur Terre, lorsque l’eau de mer entre en contact avec du magma chaud, de l’énergie chimique est produite. C’est l’énergie chimique de ces systèmes hydrothermaux, et non la lumière du Soleil, qui aide à maintenir la vie dans les profondeurs de nos océans. L’activité volcanique sur le fond marin d’Europe serait un moyen de soutenir un environnement habitable.

Ces prédictions pourront être testées lorsque les missions NASA Europa Clipper et ESA JUICE atteindront leurs cibles au début de la prochaine décennie.
manteau d’Europe
Distribution des volumes de roches fondues produites dans le manteau d’Europe prédit par le modèle 3D mis en œuvre par Behounkova et al. (2021)