• Le 04 février 2019

Dès novembre 2018, l’université de Nantes avait pris position en défaveur de la mesure prévoyant l’augmentation des frais d'inscription pour les étudiants hors union européenne. L'équipe de direction renforce sa position et annonce que tout étudiant extracommunautaire qui en fera la demande pourra bénéficier du régime tarifaire appliqué pour les étudiants européens.

Le 19 novembre dernier, le Premier Ministre présentait le dispositif "Bienvenue en France" à destination des étudiants étrangers. Une des mesures (l’augmentation substantielle des droits d’inscriptions pour les étudiants hors Union Européenne, EEE, Québec et Suisse) fait l’objet, depuis, de nombreux débats et oppositions dans le monde universitaire.

Le 28 novembre, nous avons décidé de prendre position en défaveur de cette annonce, estimant que cette mesure, ni pertinente, ni juste devait être reconsidérée par le gouvernement. De nombreux directeurs et conseils d’UFR avaient par la suite pris une position similaire.

Le 14 décembre suivant, le Conseil d’administration, sur proposition du Président, votait une première mesure concrète : les étudiants étrangers concernés au sein de notre établissement et qui changeraient de cycle se verraient exonérés des droits différenciés.

Nous avons aujourd’hui été partiellement entendus :

  • La mesure d’exonération pour les étudiants étrangers changeant de cycle a été reprise par le gouvernement et appliquée sur le site "Campus France".
  • Notre demande de reconsidération de la mesure dans son ensemble se traduit par la mise en place d’un comité de cinq personnes nommées par la Ministre et chargé de mener une concertation.

Pour autant, et dans l’attente des résultats de cette concertation, les inquiétudes légitimes sont toujours fortes.

C’est pourquoi nous réaffirmons notre souhait de voir cette mesure suspendue et nous annonçons que nous utiliserons toutes les mesures réglementaires afin de faire bénéficier tout étudiant extracommunautaire qui en fera la demande, du régime tarifaire appliqué pour les étudiants européens.

Cette mesure a vocation à rassurer et à réaffirmer nos valeurs d’humanisme et d’ouverture au monde et à la francophonie.

L’équipe de direction de l’Université de Nantes.