https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/erosion_1603896216799-jpg
  • Le 29 octobre 2020
    false false

Sécheresse, augmentation du niveau de la mer, hausse des températures,… chaque année, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) tire la sonnette d’alarme sur les conséquences du dérèglement climatique. Pour répondre à cet enjeu majeur pour notre planète, la communauté scientifique se mobilise. Sept chercheurs de l’Université de Nantes participent à un GIEC à l’échelle des Pays de la Loire. Objectifs : apporter leur expertise, analyser l’impact environnemental sur le territoire et émettre des préconisations pour agir, maintenant.

Face à la question climatique, la réponse ne peut être que collective. Le GIEC Pays de la Loire rassemble vingt chercheurs de toute la région, issus de différentes disciplines de recherche (droit, géographie, psychologie, géologie,...), tous spécialistes en science du climat ou experts sur des problématiques liées au climat (impacts physiques, humains et sociétaux).

Pluridisciplinaire, l’Université de Nantes contribue fortement à la démarche collective impulsée par la Région des Pays de la Loire avec l’engagement de sept de ses chercheurs :
 

Connaître, identifier et informer

Particulièrement sensible au dérèglement climatique (tempête Xynthia) et concernée au premier rang par le risque météorologique (activités économiques orientées vers le tourisme, pêche, agriculture…), la Région des Pays de la Loire a fixé le cadre de travail du GIEC autour de trois priorités :
 
  • Approfondir la connaissance des changements climatiques en région,  
  • Identifier et préciser les impacts sur le territoire, ainsi que les vulnérabilités socio-économiques et environnementales
  • Informer les élus régionaux et les décideurs du territoire sur l’évolution du climat et les aider à identifier, promouvoir et mettre en œuvre des stratégies d’adaptation efficaces
Les chercheurs du GIEC se réuniront tous les deux mois, à partir du 24 novembre prochain, jusqu’à la production d’un rapport, au printemps 2021.
 

La recherche sur la question climatique à l'Université de Nantes

La recherche nantaise est particulièrement engagée sur la question climatique. L’Université de Nantes est à l’initiative ou est impliquée dans plusieurs programmes de recherche, régionaux et internationaux, qui questionnent des problématiques liées aux réchauffement climatique : Nature4Cities (développement de la nature en ville), VALPENA (évolution des zones de pêches), ORC2 (suivi des impacts du changement climatique sur l’agriculture et le littoral), ou encore CoCliME (caractérisation sur les façades maritimes de l’impact du réchauffement climatique sur la santé et sur les activités marchandes et récréatives).