https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/napoleon_1612431010042-jpg
  • Le 02 février 2021
    false false

Napoléon Bonaparte était, à en croire Victor Hugo, "un Mahomet d’Occident" lorsqu’il apparait sur les bords du Nil. Goethe, aussi, avait exprimé son admiration pour Napoléon en l’appelant "der Mahomet der Welt". Bonaparte lui-même se flattait de cette comparaison, voyant dans le prophète de l’islam une sorte de modèle : général brillant, orateur sans paire, législateur, en somme "grand homme" qui savait remuer les masses. Si tout cela est connu, un aspect de cette historie l’est moins : Napoléon comme lecteur du Coran.



John Tolan est professeur d’histoire médiévale à l'Université de Nantes. Formé à Yale (BA en lettres classiques), à Chicago (Master & PhD en histoire), puis à l’EHESS (HDR), il est membre de l’Academia Europæa et responsable du programme européen "The European Qur’an" (euqu.eu).