• Le 15 mai 2019

Pour la deuxième année consécutive, l'Université de Nantes est présente dans le "Reuters Top 100 : Europe’s Most Innovative Universities", le classement des universités européennes les plus innovantes. Ce palmarès salue le caractère innovant, la capacité d’inventivité et le soutien à la progression de l’économie mondiale des universités européennes. Une nouvelle marque de reconnaissance de l’excellence de la recherche et de l'innovation nantaise.

Reuters Top 100 : Europe’s Most Innovative UniversitiesSelon le dernier palmarès, l’Université de Nantes gagne 13 places par rapport à 2018 et se classe désormais à la 66e place européenne, soit la plus importante progression pour un établissement français à l'exception des universités qui ont fusionnées (Sorbonne Université et Université de Lille). A l'échelle nationale, l'Université de Nantes se hisse à la 14e place des universités françaises (+ 2 places par rapport à 2018).

Méthodologie

Le classement Reuters s’appuie sur des critères concrets comme les dépôts de brevets et les citations de publications de recherche. Il se base sur des données compilées par Clarivate Analytics, InCites, Web of Science, Derwent Innovations Index, Derwent World Patents Index et Patents Citation Index. Les universités sont ensuite comparées en fonction des critères suivants :
 
  • le nombre de brevets déposés ;
  • le taux de succès des dépôts de brevets ;
  • la part de brevets déposés auprès des offices de brevets des États-Unis, d’Europe et du Japon
  • le nombre de fois où un brevet a été cité dans d’autres brevets ;
  • l’impact des brevets déposés dans les citations ;
  • la part de brevets cités par d’autres brevets ;
  • le nombre moyen de citations des publications par des brevets ;
  • le nombre de citations des publications par des articles de l’industrie ;
  • la part d’articles pour lesquels au moins un des coauteurs travaille pour une entité commerciale ;
  • le nombre de publications dans "Web of science core collection"
     

Indicateurs clés de l'Université de Nantes

Université de Nantes - Reuters