• Le 31 janvier 2020

Les recteurs, présidents d’universités et vice-recteurs de sept des plus grandes universités européennes ont, lors d’une rencontre en Allemagne, présenté une vision commune afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens européens, en créant une Université européenne du bien-être.

A travers une recherche et une formation de pointe, cette alliance aura vocation à s’interroger sur le niveau d’éducation des citoyens européens et leurs voisins mondiaux mais également sur la responsabilité sociale, la santé, l’inclusion et la diversité – soit l’ensemble des facteurs qui permettent d’évaluer le bien-être.

Les dirigeants des Universités de Birmingham, Florence, Cologne, Leiden, Linnaeus, Semmelweis et Nantes ont ainsi confirmé qu’ils partageaient, en tant que partenaires, des objectifs et des valeurs, soulignant tout particulièrement les perspectives d’un rapprochement entre des institutions aussi diverses.

Pour lancer cette alliance, qui sera connue sous le nom de « EUniWell » (European University for Well-Being), les représentants ont annoncé un capital de départ, qui vise à encourager la recherche, l’enseignement et les partenariats en matière de politiques publiques. Ce fonds pourra ainsi soutenir 18 projets multilatéraux impliquant les 255 000 étudiants et 44 000 personnels dans les sept pays concernés.
Si la thématique initiale de ce partenariat est le bien-être, en particulier celui des citadins, la collaboration devra définir, à long terme, comment une université moderne, citoyenne et douée d’un esprit d’entreprise peut soutenir le bien-être social et individuel dans un environnement global.

Le bien-être est l’une des pierres angulaires de l’Union européenne et, en cela, une valeur européenne commune. La compréhension et l’amélioration du bien-être requièrent une approche globale, ainsi cette coopération couvrira la formation, la recherche et les politiques publiques. Elle soutiendra la formation tout au long de la vie : non seulement pour des étudiants en formation initiale, mais aussi pour ceux qui suivent des cours dans les universités permanentes ainsi que les enseignants en formation professionnelle. Elle améliorera l’égalité et la diversité, en incluant le multilinguisme et le multiculturalisme.

Les universités partenaires de l’EUniWell reconnaissent leur responsabilité quant à la formation des générations futures, en permettant des avances scientifiques et en assurant le succès du transfert de connaissance, afin d’être bénéfique à la société dans son ensemble. En tant que prochaine génération d’Européens, les étudiants de ces sept universités seront impliqués à toutes les échelles, y compris la gouvernance.
 
Les partenaires d'EUniWell réunit à Cologne le 14 janvier 2020 Nous sommes heureux de pouvoir rassembler les forces de nos sept universités. Nous créons ainsi une alliance ambitieuse, visionnaire et capable de se distinguer, qui soutiendra le bien-être de nos étudiants, de nos personnels, de nos villes et de nos régions et, plus largement, de toute l’Europe.
Cette alliance est une occasion superbe de dépasser les frontières pour permettre à sept universités prestigieuses et complémentaires de faire face ensemble à la problématique majeure du bien-être de la population européenne.
  • Professeur Sir David Eastwood, Vice-chancelier et principal, Université de Birmingham, Royaume-Unis.
  • Professeur Luigi Dei, Recteur de l’Université de Florence, Italie.
  • Professeur Axel Freimuth, Recteur de l’Université de Köln, Allemagne.
  • Professeur Carel Stolker, Recteur Magnificus et Président de l’Université de Leiden, Pays-Bas.
  • Professeur Peter Aronsson, Vice-chancelier, de l’Université de Linnaeus, Suède.
  • Professeur Olivier Laboux, Président de l’Université de Nantes, France.
  • Professeur Béla Merkely, Recteurr, de l’Université de Semmelweis, Hongrie.