• Le 29 mai 2019

L’Université de Nantes est l’un des établissements français qui progresse le plus dans le dernier Leiden Ranking 2019 publié par l’Institut de recherche néerlandais CWTS. Le classement référence chaque année les établissements d’enseignement supérieur et de recherche qui comptent le plus de publications dans les 10% les plus citées au monde. L’université gagne 32 places au niveau mondial (410e) et 20 places au niveau européen (180e). Une forte progression qui illustre une fois de plus le dynamisme de la recherche nantaise.

CWTS Leiden Ranking 2019Selon le dernier classement, l’Université de Nantes se situe dans les 300 premiers établissements mondiaux dans le domaine des "Sciences Physiques et Ingénierie" avec 11,7% de ses publications dans les 10% les plus citées au monde. Elle enregistre une progression de +144 places (277e), +70 au niveau européen (116e) et +6 en France (9e) par rapport à 2018. L’université progresse également dans le domaine "Biomédical et Sciences de la santé" en se classant parmi les 350 premiers établissements mondiaux, avec 9,6% de ses publications dans les 10% les plus citées (325e, +10 places).

Des résultats qui viennent confirmer la qualité, déjà reconnue, de l’Université de Nantes dans ces deux domaines de recherche. Une excellence qui est au cœur du programme NExT (Nantes Excellence Trajectory) dont l’ambition est de créer une université de rang mondial en s’appuyant sur deux questions sociétales majeures et interdisciplinaires : l’industrie du futur et la santé du futur.

A noter qu’à l’échelle nationale, l’Université de Nantes se hisse également à la première place des établissements français sur la part des publications co-créées avec une ou plusieurs organisations industrielles.
 

Méthodologie

Le classement Leiden - édité par l’Institut de recherche néerlandais CWTS - évalue la notoriété scientifique de 938 établissements d’enseignement supérieur et de recherche de 55 pays ayant produit au moins 1 000 publications référencées dans la base de données Web of Science. L’édition 2019 propose cette année deux nouveaux types d’indicateurs illustrant les enjeux de la recherche dans le monde : la part des publications en libre accès et la part  des auteurs ou autrices des publications.

CWTS Leiden fournit plusieurs indicateurs pour chaque établissement et à partir de ces données, il est possible de produire des classements.

Le classement sur lequel communique l'Université de Nantes :
 
  • se base sur l'indicateur le plus souvent utilisé : la part des publications d'une université qui, comparées à d'autres publications dans le même domaine et la même année, appartiennent aux 10% les plus fréquemment citées (Impact Scientific, PP(top 10%)) ;
  • exclut  les universités qui ont moins de 100 publications (Min. publication output : 100) ;
  • comptabilise une seule fois les publications co-rédigées par plusieurs auteur.e.s de l'Université de Nantes ("Calculate impact indicators using fractional counting" case cochée).