https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/vignette-campus_1591959834094-jpg
  • Le 15 juin 2020
    false false

L'Université de Nantes entre dans une phase de déconfinement accéléré. À l'heure où les personnels de l'établissement retrouvent progressivement le chemin du travail en présentiel, les équipes sont actuellement à pied d’œuvre pour préparer la rentrée universitaire de septembre 2020, en prenant en compte les incertitudes liées à l'évolution de la crise sanitaire du Covid-19.

En avril dernier, face à l'urgence de la situation sanitaire, l'Université de Nantes a déployé avec succès un dispositif d'enseignement et d'évaluation à distance, confirmant ainsi que les étudiant·es ne retrouveraient leurs campus qu'en septembre 2020.

"Notre souhait et notre objectif principal est que la rentrée se déroule normalement, c’est-à-dire en présentiel, et nous ferons tout notre possible pour accueillir les étudiants physiquement sur nos campus, explique Olivier Laboux, président de l’Université de Nantes. Pour autant, il est impossible de connaître à l’avance l’évolution de la situation épidémique en septembre prochain et nous nous devons de garantir à nos étudiants et aux personnels les meilleures conditions sanitaires. Il nous appartient donc d’anticiper plusieurs scénarios de rentrée afin d’être prêts à faire face à toutes les situations dans le respect des consignes qui seront déterminées par l’État."

Port du masque, désinfection des locaux, règles de distanciation… Ces paramètres, s’ils sont encore en vigueur à la rentrée,  auront un impact direct sur notre capacité à accueillir tous les étudiants et personnels simultanément en un même lieu. Pour préparer cette rentrée de façon proactive et en étant attentif aux besoins des personnels et des étudiant·es, l'établissement a ainsi engagé depuis plus de deux semaines un travail permettant d’identifier différentes modalités de reprise des formations.

Anticiper les réponses aux enjeux liés à quatre grandes thématiques

Si les conditions sanitaires ne sont pas assouplies en septembre, l'enjeu sera donc bien là : trouver le juste équilibre entre les enseignements en présence et à distance, étudier la place du contrôle continu dans l'évaluation des compétences, renforcer les moyens numériques pour soutenir l'enseignement à distance, repenser l'offre sportive et culturelle...

L'université organise ainsi le travail de réflexion autour de quatre groupes de travail : les types d'appui pédagogique attendus, l'organisation de l'offre de formation, le renforcement de l'infrastructure numérique et l'organisation de la vie étudiante.

Chacune de ces problématiques est étudiée en fonction des dispositifs déjà existants dans l'établissement, des solutions développées à l'occasion du confinement ou à créer pour la rentrée universitaire 2020. Afin d'appréhender le plus largement possible la question de la vie sur les campus, le dialogue est également engagé avec les acteurs des transports publics et de la restauration. Le cadre général qui sera communiqué prochainement sera adapté par chaque composante.

La préparation de la rentrée dans ces conditions exceptionnelles ne peut se faire à moyens constants. Les efforts consentis par tous doivent être accompagnés. Une enveloppe budgétaire de 130 000 € a d’ores et déjà été réservée pour l’accompagnement pédagogique, afin de permettre notamment des renforts temporaires dès le mois de juillet. Un budget important sera également consacré à l’achat des équipements numériques, dès que le recensement des priorités qui est en cours sera finalisé.

Ainsi, plus que jamais, notre établissement est mobilisé pour terminer cette année universitaire exceptionnelle dans les meilleures conditions possibles et préparer le retour de nos étudiants sur les campus dès la rentrée.