https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/vignette-unnews_1610725792065-jpg
  • Le 15 janvier 2021
    false false

Suite aux déclarations du Gouvernement jeudi 14 janvier 2021 sur les mesures s’appliquant aux universités, Carine Bernault, présidente de l’Université de Nantes, a adressé un message à l'ensemble des étudiants.

Chères étudiantes et chers étudiants,

La période des examens touche à sa fin et je tiens à saluer votre investissement et votre persévérance pendant toute cette période que je sais éprouvante, particulièrement cette année.

Le Premier ministre s’est exprimé hier sur les mesures sanitaires qui s’appliqueront à compter de demain soir. Concernant les universités, les TD reprendront pour les étudiants de première année, en demi-jauge, à compter du 25 janvier.

Cette mesure ne répond clairement pas à l’urgence de la situation à laquelle vous êtes confrontés. Chaque jour, je reçois vos témoignages qui me font part de votre situation difficile, de votre isolement, de l’impression de ne plus y arriver. Je ne pense pas que l’État prenne toute la mesure du mal-être de nombre d’entre vous.

Nous avons déployé depuis plusieurs mois de nombreuses actions, en lien étroit avec les associations étudiantes : tutorat par les pairs, aide à l’acquisition de matériel informatique pour lutter contre la précarité numérique, mobilisation des assistantes sociales, du service de santé des étudiants, pour assurer une aide psychologique, soutien à la SurpreNantes Épicerie... Nous continuons à travailler à l'amélioration de ces dispositifs et j'ai demandé à ce que de nouvelles actions soient opérationnelles sous une semaine.

Même si nous sommes volontaires et déterminés à vous aider, nous savons que seul un retour sur les campus permettra de faire face à ce qui constitue pour moi une autre crise sanitaire qui touche une génération, la vôtre, qui peut se sentir abandonnée.

Face à cette situation, j’ai pris clairement position en début de semaine dans les médias nationaux et dès aujourd’hui je porterai cette revendication auprès des élus de notre territoire et de la représentation nationale (députés, sénateurs, Métropoles, Région) : il est urgent que vous repreniez le chemin des campus dans des conditions sanitaires adaptées et encadrées, afin de vous retrouver et de renouer un lien réel, et non virtuel, avec vos enseignants. Étendre la reprise des TD à l’ensemble des promotions, en imposant le respect des gestes barrières, apparaît ainsi un minimum. Ce ne serait pas très différent de ce qui se passe aujourd’hui dans les lycées, les classes préparatoires ou les BTS. La situation des universités et le sujet du mal-être étudiant doivent être prioritaires sur l'agenda de l’État, elles n’ont été que trop mises de côté depuis plusieurs semaines.

Si jamais vous vous sentez en grande difficulté, ne restez pas seul ! Contactez le centre de santé des étudiants : médecins, psychologues, assistantes sociales sont à votre disposition. Prévenez vos enseignants, faites-en part à votre entourage et n’hésitez pas à mobiliser toutes les aides dont vous pouvez bénéficier. Des associations étudiantes restent également mobilisées pendant cette période. Vous pouvez les contacter.

Enfin, ne perdez pas confiance dans la valeur de vos diplômes. Même si les conditions d’étude cette année sont difficiles, vous avez acquis des connaissances et des compétences dont vous pouvez être fiers et nous nous mobilisons également auprès des acteurs économiques afin de faciliter votre insertion professionnelle et valoriser vos parcours universitaires. La Fondation de l’université joue, par exemple, un rôle actif pour sensibiliser les entreprises de notre territoire à vos besoins dans le cadre de vos recherches de stage et d’emploi.

Tenez-bon, nous faisons tout notre possible pour vous proposer des réponses à la hauteur de la situation. Cette année qui commence sous des auspices compliqués nous réservera certainement de belles surprises. L’horizon finira par se dégager.

C’est dans cette conjoncture si particulière que je vous adresse mes meilleurs vœux pour l’année qui s’ouvre et vous assure que nous faisons tout pour que nous nous retrouvions au plus vite sur les campus.

Carine Bernault,
Présidente de l'Université de Nantes