• Le 22 octobre 2019

Mardi 22 octobre, le Président Olivier Laboux a transmis un message à l'ensemble de la communauté universitaire suite au retour de l’Agence nationale de la recherche sur l’avenir du projet NExT.

Chères et chers collègues,

Je m’étais engagé à vous tenir informés des conséquences du rejet par le Conseil d'administration de Centrale Nantes des statuts et du projet de décret de Nantes Université.

L'Agence nationale de la recherche (ANR), gestionnaire des programmes de recherche sur projet, notamment les investissements d'avenir, a examiné la situation du projet NExT.
Par courrier, l’ANR m’informe que « le rejet du projet de statuts de l'établissement expérimental Nantes Université par l’École Centrale compromet définitivement la tenue des objectifs du projet. Le soutien à ce dernier était en effet motivé par le but de permettre aux partenaires de constituer une nouvelle université de recherche en situation de devenir Initiative d’excellence. Tel n’est pas le cas avec la décision de l’École Centrale. Le rejet des statuts du nouvel établissement, qui conclut une séquence de deux ans consacrée à l'élaboration de sa structuration, entraîne une modification substantielle du projet et remet en cause le caractère collectif de celui-ci (…). L’ANR saisira le comité de pilotage de l’action IDEX dans un délai de 4 semaines. »

Nous avons donc un mois pour conserver l’I-Site NExT. Le Directeur Général du CHU, le Président Directeur Général de l’Inserm et moi-même avons adressé un courrier au Président du Conseil d’administration de Centrale Nantes afin qu’il réunisse un conseil sous un mois.

Si les statuts n’étaient pas approuvés par ce conseil avant le 18 novembre 2019, veille de la prochaine réunion du CNESER, nous perdrions donc définitivement la labellisation.

Je reste pleinement au service de notre établissement et du projet que nous portons collectivement.

Sentiments dévoués,

Olivier Laboux
Président de l'Université de Nantes