• Le 26 septembre 2017

Le monde s'invente aujourd'hui suivant un rythme frénétique nourri d'avancées technologiques - nanotechnologies, robotique, numérique, biologie de synthèse, connexions, etc... - auxquelles l'Homme semble devoir, non sans violence, se soumettre irrémédiablement. Dès lors peut-on légitimement poser la question de savoir si dans l'avenir le machinique ne gagnera pas sur l'humain, au risque de voir, par exemple, l'Intelligence artificielle supplanter notre activité cérébrale propre. Autrement dit : Comment mener le combat de "la chair vive contre la chair morte" (D-H Pageaux) ? Comment préserver l'esprit critique de la toxicité algorythmique ? Comment redonner à la beauté (la poésie) - force de légitimité du vivant -, une place et un rôle dont elle semble aujourd'hui dépossédée ? Comment envisager le rêve dans les limites de Nature que le réel impose? Comment sauvegarder cet être humain ayant pour horizon premier l'Etre humain dans sa pleine humanité d'existence.



Présentation des intervenants

Michel Valmer
est directeur artistique de la Salle Vasse, à Nantes. Acteur, musicien, metteur en scène. En 1988, il fonde la compagnie théâtrale Science 89, troupe de théâtre installée à Nantes, qui s’intéresse plus particulièrement aux rapports entretenus entre la science, la philosophie et le théâtre.

Michel Blay, physicien, philosophe et historien des sciences, titulaire d'un doctorat d'Etat en lettres et sciences humaines, est directeur de recherche au CNRS. Il est à l'origine de plusieurs études devenues classiques sur la science et la philosophie des XVIIe et XVIIIe siècles, prenant comme point de départ les conditions de possibilité de la mathématisation de la physique. A écrit en collaboration avec Françoise Thrion et Michel Valmer : Le grand livre de l'Alchimie, de l'infini et de l'anamorphose, Z'Editions. Son dernier ouvrage : Penser ou cliquer, cnrs éditions.