https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/vignette-boris-roman-dubreucq_1632905791021-jpg

Ressources humaines, gestion budgétaire, appui aux projets académiques, formation… La création de Nantes Université va de pair avec des évolutions administratives dans le cadre d’une nouvelle organisation par pôle au fonctionnement décentralisé. Lancés début 2021, ces chantiers visent à instaurer une gestion quotidienne plus efficiente, au bénéfice des personnels comme des étudiantes et des étudiants.

Boris Roman-Dubreucq À compter du 1er janvier 2022, l’établissement s’organisera progressivement en pôles qui disposeront d’une large autonomie de gestion et de pilotage. "La création des pôles permettra une amélioration du fonctionnement et service rendu tant pour les composantes que pour les personnels, explique Boris Roman-Dubreucq, directeur général des services adjoint de l'Université de Nantes. Le principe de subsidiarité* s’appliquera dans des domaines aussi importants que les recrutements, le budget ou encore la formation pour le compte de l’établissement."


Une gestion décentralisée des ressources humaines

Lancée début 2021, la première phase de transferts de compétences RH vers les pôles donne déjà lieu à des évolutions concrètes : ainsi, de nombreux actes de gestion courante s’effectuent dorénavant au niveau des pôles, telles que les autorisations de cumul d’activités, les demandes de télétravail ou encore la gestion des comptes épargne-temps.

"Le traitement des demandes et leur validation au niveau des pôles conduisent concrètement à des gains de temps et d’efficacité. Cela permet aux gestionnaires de proximité d’avoir une vraie relation individuelle et une vision globale des situations des personnels de leur pôle. La direction des ressources humaines et du dialogue social (DRHDS) vient quant à elle en appui et en accompagnement des pôles dans cette phase de transition et conforte son positionnement stratégique sur la définition et la mise en œuvre de la politique RH de l’établissement » souligne Boris Roman-Dubreucq.


Impliquer au maximum les personnels dans les évolutions et les transferts de compétences

D’ici à septembre 2023, ces transferts de compétences vont se poursuivre, d’abord pour ce qui concerne les personnels des filières administrative, technique, sociale, de santé et des bibliothèques - BIATSS (septembre 2022) puis pour les personnels enseignants-chercheurs et enseignants (septembre 2023) : gestion des recrutements, des avancements et carrières, paie... Pour mener à bien ces changements, des premiers recrutements ont été réalisés au bénéfice des pôles. D’autres sont d’ores et déjà prévus, incluant notamment le transfert de certains personnels de la DRHDS vers les pôles à compter de septembre 2022.
"Nous sommes particulièrement attentifs à l’implication de l’ensemble des personnels concernés à chaque étape de ces évolutions, ainsi que les instances représentatives du personnel (CHSCT, comité technique d’établissement, etc.) " précise Boris Roman-Dubreucq.

Répondre aux enjeux organisationnels du nouvel établissement

L’un des enjeux de ces évolutions réside dans la mise en place d’une organisation mieux adaptée aux enjeux de Nantes Université.
"Pour faire vivre un nouvel établissement regroupant plusieurs membres et un plus grand nombre d’étudiants, il est nécessaire d’opérer un nouveau partage des compétences, détaille Boris Roman-Dubreucq. Les pôles participeront à la définition de la stratégie de l'établissement et la déclineront en fonction de leur propres besoins et spécificités..".

En parallèle du nouveau projet RH, trois autres chantiers ont été amorcés.

Le premier concerne l’organisation des instances en charge de la formation, du fait de la disparition de la CFVU au 1er janvier 2022.
Le deuxième porte sur l’appui aux porteurs de projets de recherche ou de projets sur le champ de la pédagogie ou de la formation : "Il s’agit d’aider les chercheurs à gagner du temps dans leurs réponses aux appels à projets comme dans les tâches de suivi administratif, afin qu’ils puissent consacrer davantage de temps à leurs activités de recherche."
Enfin, le troisième chantier en cours est dédié au cadrage des aspects financiers, afin d’ajuster le fonctionnement à l’organisation du nouvel établissement. Autant d’évolutions pensées pour répondre aussi bien aux besoins des personnels que des étudiantes et des étudiants, qui en sont les bénéficiaires finaux, afin de rendre à tous un meilleur service.

*Subsidiarité : la décision au plus près de l'action et des acteurs. Dans une logique de déconcentration, les compétences sont exercées à l'échelon le plus pertinent, au niveau de l'établissement, du pôle, de la composante ou de la structure de recherche.