• Le 14 novembre 2019

Près d’un visionnage sur quatre de Netflix se fait via une connexion mobile. Mais même dans ce cas, le rendu est haute définition. Un débit téléphonique faible (100kB/s) et une image en HD/4K, c’est la prouesse permise à Netflix par les chercheurs du Laboratoire des Sciences du Numérique à Nantes LS2N - CNRS / École Centrale de Nantes / Université de Nantes / IMT Atlantique-Institut Mines-Télécom / Inria). Pour la plateforme américaine de vidéos, ils ont développé un algorithme qui permet de diffuser ses programmes dans une qualité irréprochable.



Avec la participation de Patrick Le Callet (Université de Nantes), Jing Li du Laboratoire des Sciences du Numérique à Nantes (LS2N - CNRS / École Centrale de Nantes / Université de Nantes / IMT Atlantique-Institut Mines-Télécom / Inria).

Une série écrite par Pierre Girard, réalisée par Fabien Carré et produite par le CNRS (2019, 5 x 4 min). Voir les autres épisodes