• Le 25 juin 2020

Alors que la rentrée s'organise, après une fin d'année universitaire marquée par des cours et examens à distance, l'Université de Nantes vient d'annoncer un investissement exceptionnel de 1 million d'euros fléchés sur le numérique. Ce budget servira à lutter contre la fracture numérique des étudiants mais aussi à l'équipement des campus (matériel de visio-conférences, studios mobiles), à l'achat de licences de logiciels (logiciels "métiers" enseignés en cours, e-books) tout autant qu'à équiper les personnels pour le travail à distance.

Pilier indispensable du distanciel, le numérique avait déjà été au coeur des priorités de l'Université de Nantes en avril-mai dernier lors de la mise en place du dispositif SOS Connexion visant à fournir clés 4G et ordinateurs aux étudiants en difficulté et lors de la mise en oeuvre des opérations de consolidation des infrastructures numériques pour sécuriser les examens en ligne.
 

"Même si nous nous préparons activement à une rentrée en présentiel, que nous espérons voir se dérouler dans les meilleures conditions possibles, la crise sanitaire que nous venons de traverser montre l'importance de disposer de moyens numériques pour accompagner l'ensemble de l'établissement dans un contexte nouveau. Il est de notre devoir de nous équiper pour anticiper des situations comme celle que nous avons connue sur le second semestre, aussi imprévues soient-elles. Nous avons donc décidé de mobiliser un budget exceptionnel de 1 million d'euros sur les équipements, le renforcement du socle numérique et la lutte contre la fracture numérique.

Olivier Laboux, président de l'Université de Nantes

L'annonce de cet investissement exceptionnel, s'élevant à 1 million d'euros, fait suite au recensement des besoins, mené au sein des groupes de travail pour préparer la rentrée 2020, qui ont démarré début juin. Constitué d'enseignants-chercheurs, de directeurs de composantes, d'ingénieurs pédagogiques et d'informaticiens de proximité, le groupe de travail en charge du volet "infrastructure numérique", piloté par la Direction des systèmes d'information et du numérique, a identifié des actions à déployer prioritairement en matière d'équipements à destination des étudiants, des personnels.


1/3 du budget pour lutter contre la fracture numérique des étudiants

Sur le million d'euros annoncé, un tiers de l'enveloppe budgétaire (330 000 €) sera consacré à la réduction de la fracture numérique des étudiants. "L'enjeu sera d'identifier les étudiants les plus fragiles, pouvant bénéficier d'un équipement informatique de prêt, de clés 4G ou de subvention pour l'achat de matériel, explique Francky Trichet, vice-président numérique de l'université. C'est une décision solidaire, en accord avec l'ADN de l'Université de Nantes".
Le budget fléché pour l'équipement des salles de cours, soit un peu plus de 200 000 €, sera alloué aux composantes (UFR, instituts, écoles), les plus à mêmes d'identifier les locaux à équiper en système de captation et d'évaluer l'opportunité de déployer des studios mobiles. Une partie du budget sera aussi consacrée à l'achat de licences logicielles (logiciels "métier" sur lesquels sont formés les étudiants) pour les rendre accessibles "hors les murs", ou l'achat d'e-books pour développer le fonds documentaire de la Bibliothèque universitaire.
Ce plan d'investissement prévoit aussi l'équipement informatique des personnels (enseignants comme personnels administratifs) pour faciliter le travail à distance, l'abonnement à un outil de visio calibré avec les besoins de l'établissement (4000 personnels, 37000 étudiants) et la consolidation du socle technique pour optimiser les performances de moodle, du VPN* (afin de l'étendre aux étudiants) et pour renforcer la sécurité des systèmes.

*VPN : Virtual private network (réseau privé virtuel)