• Le 16 mai 2019

La presse grand public, reprenant des résultats publiés dans des journaux scientifiques, propage souvent l’idée que la recherche sait désormais identifier des gènes impliqués dans certains comportements (y compris l’intelligence) et permettrait à terme d’expliquer leur "héritabilité". Mal interprétés, ces modèles d’"héritabilité", et avec eux toute la génétique, ont récemment donné lieu à beaucoup de malentendus : il n’y a pas de "destin génétique" et il serait illusoire de séparer les "parts" respectives des gènes et de l’environnement.



Conférence en partenariat avec le projet de recherche “ DataSanté ” de l’Université de Nantes, animée par Guillaume Durand, maître de conférences à l'Université de Nantes.

PIERRE-ANTOINE GOURRAUD

Pierre-Antoine Gourraud est professeur des universités, praticien-hospitalier de la faculté de médecine de l’université de Nantes. Ancien élève de l’école Normale Supérieure de Lyon (département biologie), il est aussi titulaire d’un diplôme en philosophie qu’il a ensuite mis à profit pour contribuer à l’étude des questions de bioéthique en génétique.