https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/travaux-bu-lettres_1610538687209-jpg

La bibliothèque universitaire (BU) de Lettres entame sa rénovation. Cette opération, qui prévoit l’amélioration du confort des usagers et l’intégration de nouvelles fonctions, s’appuie notamment sur une forte réutilisation du mobilier existant valorisant ainsi l’économie circulaire. Prévus sur deux ans, les travaux s’effectueront en présence des usagers.

Travaux BU Lettres
Construite à la fin des années 60, la BU Lettres débute sa toute première rénovation complète intérieure. Seule l’aile nord (salle des Langues et Cultures étrangères) a bénéficié de travaux dans les années 2000, avec la construction de salles de travail en groupe et de carrels de travail individuels ou en petits groupes sur la mezzanine. 
Accueillant près de 13 000 usagers, la BU Lettres est la plus grande bibliothèque de l’Université de Nantes. Elle offre aux étudiants place et luminosité mais n’est plus adaptée à l’évolution des pratiques et à la diversification des usages au sein des bibliothèques.


Une attention particulière apportée au réemploi

Les objectifs de ce chantier sont la remise à niveau technique du bâtiment, l’amélioration de son confort et l’intégration de nouvelles fonctions telles que :
  • salles de travail en groupe,
  • espace de convivialité,
  • salles de formation polyvalentes,
  • espaces de convivialité,
  • augmentation du nombre de prises électriques et informatiques. 
Ce projet, élaboré en collaboration avec les équipes de la BU et la Direction du Patrimoine Immobilier et de la Logistique (DPIL) de l'Université de Nantes, se distingue par les préoccupations suivantes : 
  • la réutilisation d’un certain nombre d’éléments existants afin de favoriser l’économie circulaire,
  • conserver et valoriser les aspects de l’architecture d’origine,
  • adapter les locaux aux attentes et aux usages d’aujourd’hui,
  • garantir aux usagers l’accès aux collections durant les travaux en privilégiant un chantier sur site occupé.
Jean-Louis Kerouanton « Avec ces travaux, l’université de Nantes engage un chantier exemplaire en termes d'analyse des usages. Il s'agit en effet d'accompagner au mieux la rapide évolution des habitudes de lecture et de consultation des ouvrages et des ressources documentaires, de plus en plus à nature numérique, sans ignorer bien entendu les collections papiers particulièrement importantes en Sciences Humaines et Sociales. Cette évolution va bien au-delà de la simple consultation, elle engage le renouvellement des espaces de travail en commun et de convivialité. L'équipe de maîtrise d’œuvre a par ailleurs fait dès le départ une analyse extrêmement fine de tout le potentiel de réutilisation du mobilier existant, en en révélant ses qualités d'origine pour s'approcher au plus près du programme de rénovation. C'est une démarche d'économie circulaire évidemment vertueuse qui propose des pistes passionnantes à l'avenir  pour tout l'établissement. » 
Jean-Louis Kerouanton, vice-président du patrimoine immobilier de l’Université de Nantes.

L'Université de Nantes a engagé une politique d'investissement immobilier ambitieuse afin de renforcer l'attractivité des différents campus et d'améliorer le cadre de travail des étudiants, enseignants et personnels. La future BU Lettres offrira sur le campus Tertre un bâtiment complètement revisité et modernisé, offrant un ensemble de nouveaux services et valorisant ses riches collections. Elle affirmera une vision rénovée de la documentation et symbolisera l'évolution vers des bibliothèques lieux de vie et de convivialité.
Yann Marchand, directeur des bibliothèques Universitaire

D’un montant de 7 millions d’euros (dont 5 millions financés par l'État dans le cadre du CPER 2015-2020, 1 million par la Région Pays de la Loire et 1 million par Nantes Métropole), la maîtrise d’ouvrage de l’opération est confiée à l’Université de Nantes et la maîtrise d’œuvre à TICA, CETRAC, Barreau et Charbonnet et Appelle moi papa.