https://unnews.univ-nantes.fr/medias/photo/8ofz6zw0_1578389274926-jpg
  • Le 07 janvier 2020
    false false

Les "hautes terres" de l’hémisphère sud de la planète Mars sont considérées comme des terrains homogènes dont l’origine remonte à plus de quatre milliards d’années. Une équipe de planétologues français et américains menée par Sylvain Bouley, enseignant-chercheur au Laboratoire de géosciences Paris-Saclay et impliquant notamment des chercheurs du Laboratoire de planétologie et géodynamique (LPG Nantes // Université de Nantes - Université d'Angers - CNRS), vient de mettre en évidence un morceau de croûte singulier. Ses propriétés géophysiques et géochimiques évoquent celle de la croûte continentale terrestre et suggèrent la possibilité d’un continent caché sous la surface de Mars. Ces travaux ont été publiés le 6 janvier dans la revue Nature Géoscience.

Mars

a. Épaisseur crustale actuelle de la planète Mars – b. Épaisseur crustale de la planète Mars sans les bassins d’impacts et édifices volcaniques – c. Anomalies magnétiques – d. Concentration en Thorium – e. Concentration en Potassium. La limite du bloc crustal Terra Cimmeria-Sirenum est indiqué en pointillé.