• Le 28 octobre 2019

Sébastien Gouëzel, directeur de recherche au CNRS au Laboratoire de mathématiques Jean Leray (LMJL - CNRS / Université de Nantes), a été récompensé du Prix Brin 2019 qui récompense le travail exceptionnel d'une mathématicienne ou d'un mathématicien dans la théorie des systèmes dynamiques et des domaines connexes.

Sébastien GouëzelCette distinction vient particulièrement récompenser des travaux innovants sur la théorie spectrale des opérateurs de transfert et sur les propriétés statistiques des systèmes dynamiques hyperboliques et des marches aléatoires sur les groupes hyperboliques. Sébastien Gouëzel, directeur de recherche au CNRS au Laboratoire de mathématiques Jean Leray, explique :

"Prenez un dé à 6 faces, et lancez-le beaucoup de fois. Même si vous essayez de faire le même lancer à chaque fois, les résultats auront l’air aléatoires, avec tous les nombres entre 1 et 6 qui sortiront dans les mêmes proportions. Et pourtant, il n’y a rien d’aléatoire dans le mouvement du dé, qui est régi par les lois (déterministes) de la physique ! Une large part de mon travail est d’étudier ce phénomène de manière précise : dans quelle mesure les résultats d’un système déterministe peuvent-ils ressembler à un phénomène aléatoire ?"
 

Sébastien Gouëzel

Élève normalien à l’ENS Paris (2008-2012), titulaire d'une agrégation de mathématiques et d'un DEA de mathématiques pures à Orsay, Sébastien Gouëzel a obtenu une thèse de mathématiques ("Vitesse de décorrélation et théorèmes limites pour les applications nonuniformément dilatantes"). Après une Habilitation à Diriger des Recherches (2012), il est Directeur de recherche de deuxième classe au CNRS, à l’Université de Nantes depuis 2015. En 2018, Sébastien Gouëzel a été conférencier invité au dernier ICM (Congrès international des mathématiciens) à Rio de Janeiro.