• Le 07 octobre 2019

Le projet Univ’R 44 est lauréat d’un appel à projets national visant à faciliter l’intégration professionnelle des réfugiés. Ce projet, coordonné par l’Université de Nantes, a été conçu en partenariat avec le Groupe SOS Solidarités, l’Association Nationale Les Entrepreneuriales (ANLE) et le centre de formation des Compagnons du Tour de France de Loire-Atlantique. Les porteurs d’Univ’R 44 bénéficieront d’une dotation de 1,2 M€ pour déployer des actions d’accompagnement. Objectif : permettre l'insertion professionnelle de 300 réfugiés sur 3 ans.

Univ’R 44 (Unis Vers, les Réfugiés de Loire-Atlantique) est lauréat de l’appel à projet "Intégration professionnelle des Réfugiés" du Plan d’investissement dans les compétences (PIC), lancé par le gouvernement fin 2018. L’objectif est de créer un dispositif d’accompagnement des réfugiés à Nantes et son agglomération, et mettre en synergie l’ensemble des acteurs socioéconomiques qui participent à leur intégration (formation, emploi, santé, social, logement, mobilités, etc.).

Univ'R 44Cet appel à projets, lancé par le ministère du Travail en octobre 2018 visait à inciter les coopérations entre les acteurs privés et publics oeuvrant à des missions d’insertion et de formation professionnelle, cible principalement les bénéficiaires d’une protection internationale, les demandeurs d’asile de plus de six mois, les apatrides, les femmes, les jeunes de moins de 25 ans, les seniors et les personnes analphabètes ou illettrées.
L’Université de Nantes, le Groupe SOS Solidarités, l’Association Nationale Les Entrepreneuriales et le centre de formation des Compagnons du Tour de France de Loire-Atlantique ont monté un consortium particulièrement complémentaire, forts de leurs expériences et de leurs champs d’action respectifs.
Sur les 50 dossiers déposés, Univ’R 44 fait partie des 18 projets retenus. Les porteurs d’Univ’R 44 disposent ainsi d’une dotation de 1,2M€ pour déployer des actions d’accompagnement qui devraient permettre l'insertion professionnelle de 300 réfugiés sur 3 ans par la reconnaissance de diplômes, de qualifications, la valorisation des compétences et la formation.


Favoriser l’intégration par la qualification et le travail

La Loire-Atlantique est l’un des départements français qui accueille le plus de demandeurs d’asile et de bénéficiaires d’une protection internationale. En 2018, le département, et en particulier l’agglomération nantaise, a ainsi accueilli 2569 demandeurs d’asile.
Face à ce constat, les partenaires d’Univ’R 44 ont construit un programme qui devrait faciliter l’intégration des personnes bénéficiaires d’une protection internationale à travers quatre univers (Univ’R) interconnectés
  • Univ’R 360° : évaluation, bilan et orientation
  • Univ'R Pro : construction et accompagnement du projet socioprofessionnel
  • Univ'R Formation : formation/validation infra et post bac
  • Univ'R Emploi : accompagnement dans l’emploi, création d'activité

En tant qu’acteur de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle, l’Université de Nantes ne pouvait pas rester dans un simple rôle d’observateur face à un vrai sujet de société qui nous concerne tous. Il nous a semblé évident que nous devions construire une réponse collective, forts de nos compétences respectives, pour proposer aux réfugiés de notre territoire les clés d’une intégration professionnelle durable.

Olivier Laboux, président de l’Université de Nantes


Dès le mois de novembre 2019, Univ’R 44 proposera aux réfugiés des parcours « à la carte ». Évolutifs et personnalisés, ils seront construits avec l’aide des partenaires du projet. Chaque bénéficiaire aura accès à des cours de français professionnel, des formations qualifiantes/diplômantes tout au long de la vie… Leurs spécificités sociales et professionnelles seront prises en compte, leurs compétences valorisées et ils pourront être accompagnés si besoin pour créer une activité.


Accompagner 100 réfugiés par an, sur des parcours individualisés et personnalisés

L’objectif est d’accompagner 300 personnes sur 3 ans et d’atteindre un taux d’insertion professionnel de 80% des bénéficiaires. Cet accompagnement prend en considération la personne dans sa globalité en articulant les dimensions professionnelle, de formation et sociale (famille, logement, ressources, mobilité, etc.)