• Le 18 mars 2019

#UNunie : l’Université de Nantes s’engage dans une démarche globale de prévention et de lutte contre le harcèlement sexuel et moral, le sexisme et la discrimination.

afficheafficheafficheafficheafficheaffiche

Le 5 mars dernier, l’Université de Nantes a mis en place une cellule interne d'écoute des victimes et des témoins de harcèlement dans l’établissement. Les membres de la cellule, volontaires et représentatifs de la communauté universitaire, ont été formés pour accueillir les personnels et étudiant·e·s qui souhaiteraient s’exprimer sur une situation de harcèlement, et ceci en toute confidentialité.

Pour accompagner la création de cette cellule, l’Université de Nantes lance une campagne de sensibilisation à destination des personnels et étudiant·e·s : #UNunie contre tous les harcèlements.
 

"La question du harcèlement est un véritable enjeu de société, déclare Olivier Laboux, président de l’Université de Nantes. Il nous paraissait inimaginable que l’université ne s’en empare pas. En lançant une cellule d’écoute et une campagne de sensibilisation, nous souhaitons libérer la parole sur ce sujet qui ne doit plus être un tabou. Il nous faut briser le silence et la solitude de ceux qui se sentiraient isolés."

Cette campagne d’affichage, sur les campus et sur le web, est un message fort adressé à toutes celles et tous ceux qui souhaitent prendre la parole et se sentir soutenu·e·s. Elle contribuera à créer des prises de conscience et permettra à l’établissement, au cours des prochains mois, d’objectiver sa propre situation face au harcèlement sous toutes ses formes.

Première université française à adapter cette campagne initialement élaborée par l’Université de Genève et l’Université Libre de Bruxelles, l’Université de Nantes prolonge ainsi le travail engagé par deux établissements reconnus pour leur avant-gardisme sur ce sujet sociétal malheureusement trop souvent d’actualité.