• Le 15 mai 2020

Qui dit distanciation physique ne dit pas pour autant distanciation sociale. Comment la VAE de l'Université de Nantes se réinvente pour continuer à maintenir le lien et à diplômer les candidats inscrits dans une démarche de Validation des acquis de l'expérience ?

Garder le lien et "faire communauté" : un challenge avec le distanciel

A l'annonce du confinement, alors qu'une nouvelle session VAE devait démarrer en avril 2020, l'équipe de la VAE de l'Université de Nantes a rapidement évalué le champ des possibles pour s'inscrire dans la dynamique de continuité pédagogique mise en œuvre au sein de l'établissement. "La délivrance de diplôme en VAE est parfois une condition de maintien ou d'accès à l'emploi, explique Eric Tanguy, chargé de mission validation des acquis à l'Université de Nantes. Pour toute l’équipe de la VAE, il était inenvisageable de suspendre le dispositif de VAE sur cette période de crise sanitaire Covid-19".

"Les ateliers collectifs qui constituent le point de démarrage d'une nouvelle session, qui se déroulent généralement pour 80% de nos candidats en présentiel, se sont organisés totalement à distance, poursuit Emmanuel Moyon, coordinateur pédagogique de la VAE. Ces temps d'échange sont des RDV immanquables pour poser les premières briques de sa VAE mais aussi engager une dynamique de groupe entre tous les candidats ; nous avons souhaité les maintenir et les penser dans un format « à distance », avec les outils adaptés comme la plateforme moodle, la visioconférence, …". Les entretiens individuels entre les accompagnateurs VAE et candidats se sont aussi tenus à distance.

VAE à distance : une transformation amorcée par des pratiques déjà ancrées

En dehors de ces temps forts que sont les entretiens individuels et les ateliers collectifs qui ont dû être repensés, l'accompagnement VAE a pu profiter de modalités déjà en oeuvre les précédentes années, qui répondaient l’éloignement géographiquement de certains candidats (en France métropolitaine et d'outre-mer ou à l'étranger comme par exemple en Arabie Saoudite). Face à la situation de crise sanitaire et de confinement, la transformation du dispositif d'accompagnement à la VAE a donc pu profiter d'un élan déjà amorcé les précédentes années, pour enrichir l'ingénierie pédagogique, au service des parcours individualisés des candidats. Les pratiques d'accompagnement en partie déjà ancrées dans le distanciel se sont naturellement adaptées en suivi entièrement à distance, grâce à l'implication de tous, candidats comme professionnels.

L'organisation de jurys VAE : un calibrage pour faire face à la situation inédite

En tout et pour tout, 25 jurys seront organisés en juin-juillet prochains. "Si des jurys à distance avaient déjà lieu les années précédentes, le contexte était tout autre. Désormais, tout en respectant les vérifications réglementaires d'identité du candidat, les modalités se sont assouplies pour, à la fois, faciliter l'organisation pour les intéressés, et ne pas les mettre en position de prise de risque sanitaire", indique Noélia Arques Morant, coordinatrice administrative VAE. Les présidents de jury et les responsables de diplôme se sont inscrits de manière très volontaires dans ces nouvelles dispositions.

"Nous saluons l'engagement de toute l'équipe VAE, qui, en télétravail et dans l’urgence, a mis toute son énergie à développer des modalités entièrement en distanciel, depuis les réunions collectives jusqu'aux jurys VAE qui se tiennent en juillet, ajoute Eric Tanguy. Nous tirons profit de cette situation sanitaire inattendue pour renouveler nos modalités et enrichir l'actuel dispositif de VAE qui deviendra bien plus mixte que le précédent".
 

Le contexte du COVID souligne l'impérieuse nécessité pour les organismes de formation de digitaliser leur offre. Au sein de la direction de la Formation continue de l'Université de Nantes, la VAE est un des exemples réussis de transformation du modèle de la formation continue. En interne, comme pour nos clients externes, d'autres projets sont en cours de réalisation pour accélérer cette transition.

Walter Bonomo, Chargé des cultures numériques - Direction de la formation continue